LES CARTES DE L’EPOQUE SENGOKU JIDAI

carte_002Il est assez difficile de suivre l’histoire du Japon, et plus particulièrement celle de la période « Sengoku Jidai » sans se référer aux cartes historiques. Basée à l’origine uniquement sur le Yamato ( région de Nara – Osaka ), les premières tentatives de représentation du Japon restèrent très partielles et assez imprécises.Il faut attendre la période Akusa ( 710-794 ) puis Heian pour découvrir un élargissement des limites géographiques de l’Empire, au fur et à mesure des conquêtes militaires au Nord et au sud de l’actuelle Kyôto. Instrument de gestion administrative des provinces par la cour Impériale, les cartes furent progressivement affinées pour y faire apparaître les domaines privés de la noblesse et du clergé bouddhiste.

L’arrivée au pouvoir des Samourais, à l’époque Kamakura, donne un nouvel interet à ces cartes. Pour la première fois y figurent les territoires administrés par les Bushidan (maisons de guerriers) qui se transformeront peu à peu en provinces autonomes dirigées par clan de Bushis. L’effondrement du pouvoir central lors de la guerre d’Onin ( 1467-1477 ), bouleverse toute la composition politique du Japon et provoque l’émergence de nombreux seigneurs de guerres ( Daimyôs ) qui vont recomposer les provinces par des conquêtes militaires incessantes.

C’est cette évolution que nous allons revivre au travers des cartes ci-dessous…

Carte du Japon en 1534 Carte du Japon en 1550

 

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn