Film de Kenji Misumi sorti en 1974
Avec Hideki Takahashi, Ken Ogata…

Japon, vers 1860.
Sugi Toranosuke, jeune samouraï déshérité par sa famille, a trouvé un nouveau père en la personne d’Ikémoto, un espion shogunal auprès duquel il découvre la voie du sabre.
Le mentor veut tenir son jeune disciple à l’écart des troubles politique qui déchirent le pays et auxquels il est mêlé.
Son enseignement doit aider Sugi à vivre dans la nouvelle société qui va bientôt remplacer celle des samouraïs.
Mais Ikémoto est tué par les hommes des clans du Sud, ennemis du Shogun.
Le sabre de Sugi va hésiter entre la vengeance meurtrière qui le mènerait à sa perte et le renoncement à la violence, promesse d’un avenir meilleur.

Misumi signe ici, à la fin de sa vie, un dernier film, inhabituel, plus long, plus dense, concentré sur la fin d’une époque qu’il a tant de fois représentée.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn