LE HÉROS SACRILÈGE * de Kenji Mizoguchi ( 1956 )

heros_001Avant-dernier film de Kenji Mizoguchi ( un des trois cinéastes les plus connus du Japon avec Kurosawa et Ozu ), cette histoire est celle du Heike Monogatari, la vie de Taira no Kiyomori. Totalement fidèle au roman d’Eiji Yoshikawa, il retrace la première partie du livre.

Réalisé avec de nombreux figurants et des costumes fidèles à la réalité historique, cet épisode de la vie à la Cour de Heian explique pourquoi les Bushis ont pris le pouvoir face à une cour futile qui les méprisait. On y voit également la puissance militaire des moines soldats ( spécialement ceux du mont Hiei ) qui cherchent à s’imposer à tous.

Même si le style de Mizoguchi est un peu maladroit ( les Bushis n’étaient pas son sujet habituel ), ce film est une excellente façon de s’imprégner de l’ambiance qui régnait juste avant l’avènement du Shogunat en 1156.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn