SAMOURAI * de Okamoto Kihachi, Wild Side Video ( 1964 )

samourai_002Après ses succès cinématographiques (les Sept Samourais, Rebellion), l’acteur Mifune Toshirô fut la vedette d’un certain nombre de films exploitant la célébrité de son nom. Samouraï est l’un de ceux-ci. Il illustre une page d’histoire du Japon, en y ajoutant une histoire dramatique proche du théâtre Japonais.

Le 3 Mars 1860, le premier ministre du Shogun, Li Naosuké, est assassiné sur le chemin du palais Shogunal. Ses assassins lui reprochent sa politique d’ouverture aux puissances occidentales, politique qui sera reprise par ses propres adversaires quelques années plus tard. Parmi les assassins, se trouve un expert du sabre ( Mifune Toshirô ) qui sans le savoir est en réalité le propre fils du premier ministre.

Derrière ce scénario un peu simpliste, c’est la reconstitution du Japon de la fin du Shogunat Tokugawa qui est intéressante. On y touche de près la crainte des guerriers de voir leur avenir disparaître dans les réformes drastiques qui annoncent le Japon moderne. Si le combat final est un peu convenu, il est par contre spectaculaire. Au final, pas un grand film de Samourais, mais plutôt une curiosité pour les amateurs de Mifune Toshirô.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn