LA PERIODE EDO ( 1603-1868 )

iyeasu_001Il reste à présent à renforcer le pouvoir central et de le pérenniser pour longtemps. Tokugawa Ieyasu qui succède à Hideyoshi, va s’y employer. Il prend l’ancien titre de Shogun, après avoir vaincu à Sekigahara ( 1600 ) ses derniers opposants. Il va alors instaurer la plus longue des dynasties qui régnera, sans partage, durant presque trois siècles de paix intérieure.

Apparaît alors un gouvernement fortement centralisé. Celui-ci va structurer et codifier tous les aspects de la vie du pays, dans une sorte de chape sociale qui empêchera toute évolution, et donc tout risque de conflit. La nouvelle capitale du gouvernement Japonais devient désormais Edo ( Tokyo ). Toute une culture se bâtit ici pour la première fois hors de Kyoto. Le Kabuki, le Bunraku, les Haikus et les estampes Ukyio-e naissent à cette époque.

Pour mieux renforcer la nouvelle politique, le clan Tokugawa renvoie les étrangers ( Portugais, Hollandais) et ferme hermétiquement le Japon sur lui-même en 1640 durant deux siècles. Cet isolement ne se brisera que face aux puissances occidentales qui, dès 1853, obligèrent le Japon à s’ouvrir. Ce fut la fin du règne des Shoguns Tokugawa, incapables d’absorber un tel choc. En 1868, aidé par des familles nobles ralliées à sa cause, le jeune Empereur Meiji reprenait le pouvoir. Les militaires l’avaient confisqué depuis 700 ans.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn