LA PERIODE KAMAKURA ( 1185-1333 )

minamoto_002Beaucoup de seigneurs locaux avaient embauchés des guerriers pour défendre leurs domaines durant leurs séjour prolongé à la cour. Ces Bushis* vont prendre peu à peu le commandement des provinces, et évincer ces familles nobles.

Deux grands clans de Guerriers vont au final s’affronter pour le pouvoir suprême du Japon. Les Tairas vont momentanément être les maîtres du pays. Mais ce sont leurs adversaires, les Minamoto, qui vont finalement triompher et installer leur capitale militaire à Kamakura, loin des fastes de la cour de Kyôto. Ce « gouvernement sous la tente » ( Bakufu ) est le siège du premier Shogun* : Minamoto no Yoritomo.

Les arts reflètent bien cette nouvelle époque. Rigueur et sobriété propres aux Bushis amèneront notamment le développement du Zen très prisé par les guerriers. La littérature romantique raffinée et la composition de poèmes ( Waka ) de l’ère Héian fait place aux récits historiques guerriers ( Heïke Monogatari ).

En 1219, les Hôjô succédèrent aux Minamoto durant un siècle. Ils vont devoir affronter deux grandes épreuves : les invasions mongoles de Kubilai Khan. A deux reprises, celui ci essaya de conquérir l’archipel. Par deux fois, sa flotte fut balayée par des typhons, l’obligeant à abandonner. Ces vents salutaires furent appelés « Kamikaze » ( Vents Divins ) par les Japonais. Mais les Hôjô épuisés par ces deux guerres successives perdent le pouvoir.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn