LA PERIODE YAMATO ou KÔFUN ( 300 à 710 )

haniwa_001Comme pour les deux périodes précédentes, c’est une nouvelle vague d’immigrants qui va imposer sa suprématie sur les arrivants précédents. Mais cette fois-ci, cette culture va s’établir définitivement et poser la base de la culture du Japon. Un groupe de cavaliers venus de Corée envahissent la partie nord de Kyushu vers 310, et remontant, s’établissent finalement dans le Kansaï ( région de Kyoto – Nara – Osaka ). Ils vont former le premier État Japonais : le Yamato.

Une particularité de cette culture est la forme donnée aux tombes des souverains du Yamato. Ces gigantesques tumuli ( jusqu’à 800 mètres de long ) sont en forme de « trous de serrure  » appelées Kofun. A l’intérieur, des poteries en terre cuite représentant des guerriers ( Haniwa ) sont disposées tout autour de la tombe, pour garder le défunt. C’est à cette période que naît le Shintô, religion caractéristique du Japon.

L’État de Yamato se développe assez vite, en annexant rapidement toutes les autres tribus déjà sur place. Dés 450, l’ensemble du Japon ( sauf le Nord ) et une partie de la Corée du Sud sont soumis. En 538, l’introduction du Bouddhisme marque une étape primordiale. En 594, le prince Shôtoku Taishi l’impose comme religion d’État et pose également en 604 les principes moraux et juridiques de l’État Japonais. Ceci permet au chef du clan Nakatomi de prendre le nom de Fujiwara, et également le pouvoir réel du Japon.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn