LES SEPPUKUS CÉLÈBRES

seppuku_003L’histoire du Japon est parsemée de personnages célèbres morts par Seppuku. La légende populaire en fait souvent des héros, émue par le caractère désespéré et tragique de leur destins.

Minamoto no Yoshitune : Frère du premier Shogun du Japon Minamoto no Yoritomo et général des armées de ce dernier. Ses victoires et sa célébrité le rendent insupportable à son frère. Pourchassé par les bushis du Shogun, il se donne la mort accompagné par son célèbre compagnon, le moine Benkei ( Sohei ).

Hôjô Nakatori : En 1333 acculé à la défaite, ce seigneur de la guerre commit le Seppuku dans un temple près de Kyôto. 432 vassaux se tuèrent avec lui ( Junshi ). Un mois plus tard à Kamakura Hôjô Takatoki se suicide avec près de 500 de ses guerriers, et met fin ainsi à la dynastie de la famille Hôjô.

Les 47 Ronins : Épisode très célèbre de l’histoire japonaise. En 1701, les vassaux du seigneur Asano Takumi no Kami refusent de pratiquer le Junshi après le Seppuku de leur maître et deviennent des Ronins (samouraïs sans maître). On se moque d’eux pour leur manque de courage et de fidélité…et on les oublie. Deux ans plus tard, en 1703, ils attaquent la demeure du maître de cérémonie, Kira Kosukeno-Suke, responsable de la mort de leur maître et le tuent, puis commettent le Seppuku.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn