L’ORGANISATION DE L’ ARMÉE

ashigaru_004Les armées des plus grands Daimyos du Japon pouvaient compter jusqu’à plus de 150.000 hommes sur le champ de bataille. Diriger un tel nombre de combattants nécessitait une organisation complexe non nécessaire aux périodes Heian ou Muromachi. La présence de nombreux corps de fantassins ou cavaliers Ashigarus conduisit ainsi les généraux Japonais à organiser leur logistique.

La plupart des armées de l’époque Sengoku étaient principalement constituées de l’armée du général en chef ainsi que de celles de tous ses vassaux. Néanmoins, la structure de chaque corps d’armée restait la même. Un tiers environ des forces était dédié à la logistique ( nourriture, charpentiers, armuriers, assistants ) et le reste des soldats était réparti en 4 grands corps d’armée d’Ashigarus ( lances, arcs, arquebuses, cavaliers ). Chaque corps d’armée était divisé en petites sections d’environ 10 hommes commandées par un Bushi de faible rang, eux mêmes sous la responsabilité d’un officier supérieur.

Chaque général possédait, personnellement, une garde rapprochée pour assurer sa sécurité sur le champ de bataille. A côté des Ashigarus porteurs de bannières ( Nobori ), des estafettes et des intendants de logistique, se tenaient les Bushis Hatamoto ( gardes du corps ) qui commandaient chacun une sections d’Ashigarus chargés de défendre le quartier général.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn