ORGANISATION DU CHAMP DE BATAILLE

ikusa_003L’organisation des champs de bataille a trouvé sa raison d’être à la période Momoyama. Auparavant, à l’époque Heian et Muromachi, les engagements se déroulaient avec des armées beaucoup plus réduites et composées principalement de Bushis montés à cheval, très mobiles. Les combats se tenaient donc sur de grandes distances et sans préparation minutieuse.

C’est l’arrivée d’armées entières composées d’Ashigarus armés de fusils ou de lances qui rend indispensable l’organisation des batailles. La faible mobilité de l’infanterie oblige les généraux à la placer aux endroits stratégiques, et à organiser un système de communication rapide avec elle. C’est le rôle des Tsukai. Ces Bushis d’élite sont chargés de transmettre les ordres entre les généraux et le commandant de l’armée, mais également d’analyser le combat sur le terrain et de conseiller l’état-major. Ces cavaliers se repèrent facilement par un très grand Sashimono, ou d’immenses bannières dans le dos (Horo).

Sur le terrain, les unités sont regroupées par types de combattants. En première ligne se tiennent les Ashigarus munis de très longues lances. (Yari). leur rôle est de bloquer la poussée ennemie. Derrière eux se tiennent les archers (Yumi) ou les arquebusiers (Teppô) dont le rôle est d’affaiblir l’attaque adverse. La cavalerie, constituée de Samourais, se tient sur les côtés du champ de bataille afin de prendre rapidement l’ennemi en tenaille au cours de l’engagement. Plusieurs corps d’Ashigarus se tiennent en réserve à l’arrière, tant pour assister une unité en difficulté que pour protéger l’Etat-Major du clan. Chacun de ces corps d’armée est commandé par des officiers (Ashigaru Kashira) qui se battent avec leurs unités.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn