HISTOIRE DE L’ARC ( Yumi )

yumi_001Rien ne caractérise mieux le Bushi de l’époque Heian que l’arc Japonais. A cette époque, l’art martial principal du Japon est « la voie de l’Arc et du Cheval ». Bien plus que le sabre, dont la prépondérance n’apparaîtra que 300 ans plus tard, l’arc est le symbole de la valeur du Bushi.

Les caractéristiques de cette arme tiennent au fait qu’elle est toujours utilisée à cheval. Sa forme et ses projectiles reflètent donc parfaitement cette utilisation. Construit en lames de bambou collées et maintenues par des anneaux, il est asymétrique et haut d’environ deux mètres. Créé pour les cavaliers, la poignée de tir se trouve dans le premier tiers inférieur de l’arc, facilitant ainsi son utilisation. La corde est en soie, et le son de sa vibration permet de déterminer la qualité de l’arme ( équilibre et solidité ).

Les flèches ( Ya ) sont également en bambou. Elles sont très longues ( environ un mètre ), et ne comportent que deux simples plumes pour empennage. Leurs pointes peuvent prendre de nombreuses formes ( pointues, fourchues, arc de cercle ) et certaines sont munies d’un sifflet pour effrayer l’ennemi, durant son vol.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn