HISTOIRE DU TACHI ( sabre )

tachi_001Arme le plus souvent associée aux Bushis, le Tachi a accompagné ceux-ci durant des siècles. Apparus avant l’ère Heian, ces sabres étaient conçus, tout spécialement pour être utilisés à cheval, avec une armure. Les guerriers les portaient ainsi accrochés à leur ceinture par deux attaches renforcées, la lame tournée vers le bas. Ce sabre était accompagné d’un poignard court ( Koshigatana ) porté directement dans la ceinture du Bushi.

Durant l’époque Heian et l’ère Kamakura, les Tachis possédaient une garde ( Tsuka ) à une seule main, l’autre main étant occupée par les rênes du cheval. Avec le développement des combats à pied, à l’ère Muromachi et surtout Momoyama, les forgerons montèrent les lames avec une garde à deux mains permettant une frappe plus puissante et plus précise. Ils décorèrent également le fourreau avec des incrustations de laque et des renforts métalliques.

A l’époque Edo, les Samouraïs ayant abandonné le port de l’armure, le Tachi céda de plus en plus la place au Katana, beaucoup plus pratique à porter avec le kimono. Le Tachi devint alors, à cette époque, une arme de parade ou de collection pour les seigneurs ( Daimyos ).

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn