L’HISTOIRE

bushi_018Appelées Gusoku ou Yoroi, les premières armures Japonaises remontent à l’époque des Kofun (350-650). Elles sont constituées de simples plaques de fer rivées entre elles, portées sur le torse et le dos du guerrier. A cela s’ajoute parfois un casque avec un protège-nuque. Le reste du corps est exposé. Dès 670, certains éléments de la future armure du Bushi apparaissent : le protège-nuque du casque s’allonge, les protections fixes sur les épaules et les avants bras, et surtout une jupe de plaque de métal couvrant le ventre et le haut des jambes.

L’armure traditionnelle devient entièrement complète vers 800 (Epoque de Heian ). Le Kabuto et les Sode ( protections libres pour les épaules ) sont en place, et la jupe de protection ( Kusazuri ) est à présent articulée. La guerre de Genpei ( 1180-1185) montre cependant certains perfectionnements : protection des jambes, protections latérales du casque, extensions des Sode et du Shikoro ( protège-nuque ).

oda_003Ensuite, pendant presque 300 ans, le style des armures va relativement peu changer ( apparition des protections sur le haut des jambes ). Le prix de celles-ci étant assez élevé, elles restent l’apanage des guerriers puissants. Ces derniers rivalisent d’ornements parfois ostentatoires pour montrer leur richesse et leur rang. Ce sont essentiellement les casques, et la couleur de l’armure qui sont mis en avant.

L’unification du Japon ( 1550-1600 ) voit un très net changement dans les armures Japonaises. L’apparition des armes à feu amène beaucoup de Bushis à renforcer la cuirasse principale, quitte parfois à adapter les formes occidentales en une seule pièce d’acier. L’autre grande nouveauté est l’apparition d’armures pour l’infanterie ( Ashigaru ), simplifiées et industrialisées. Mais cette il s’agit de la dernière évolution. Avec l’unification finale du Japon, le temps des Bushis et des grandes batailles est terminé. Les armures ne sont plus que décoratives, et ne connaissent plus aucun combat.

Le casque

Le casque

La protection de la tête : Elle est assurée principalement par le casque ( Kabuto ). Celui-ci est muni d'un protège-nuque ( Shikoro ) large, totalement articulé et qui protège le cou sur 3 côtés. La visière ( Maebashi ) en métal durci protège les yeux,...
La cuirasse

La cuirasse

La protection du corps : Elle est constituée de deux parties. La cuirasse d'abord ( Dô ) est l'élément le plus solide de l'armure, car destiné à recevoir le plus grand nombre de coups de sabres. Formée de deux plaques de fer distinctes pour l'avant et l'a...
Les membres

Les membres

La protection des membres : Très peu protégés au début, pour assurer une agilité maximale, les bras et les jambes des Bushis vont être peu à peu recouverts, comme le reste du corps. Les bras sont tous d'abord couverts d'un brassard ( Kote ) muni de pla...
Les caractéristiques

Les caractéristiques

L'armure Japonaise, si on la compare à l'armure Occidentale possède des caractéristiques très importantes. Contrairement aux armures occidentales, l'armure Japonaise est souple. Composée de minuscules plaques de fer laquées et reliées entre elles ...
Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn