yoroi_006L’armure Japonaise, si on la compare à l’armure Occidentale possède des caractéristiques très importantes.

Contrairement aux armures occidentales, l’armure Japonaise est souple. Composée de minuscules plaques de fer laquées et reliées entre elles par des cordons de soie, elle permet une parfaite agilité pour utiliser les armes du Bushi au combat. Avec une protection de type « cotte de maille », elle reste suffisante sur les champs de batailles où les armes à feu restent quasi-inexistantes, jusqu’à la période Momoyama.

L’armure Japonaise est également légère. Ne pesant qu’une dizaine de kilos, elle offre une grande mobilité au guerrier qui peut se déplacer seul. Ce qui n’est pas le cas des armures européennes composées de plaques d’acier, de plusieurs dizaines de kilos. Il fallait utiliser des palans spéciaux pour hisser les chevaliers occidentaux sur leurs montures.

L’armure Japonaise est également modulable. On peut porter tout ou partie de ses protections suivant le degré de mobilité que l’on recherche. De plus elle peut être enfilée seule par le guerrier, même si l’aide de serviteurs restait préférable.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn