LES ARMES DES ASHIGARUS

ashigaru_003Trois armes caractérisent les Ashigarus, en plus des sabres que possédaient tous les combattants sur un champ de bataille. Ces trois armes ( Arcs, Lances, Arquebuses ) se complétaient parfaitement et se différenciaient totalement de celles des Bushis qui combattaient toujours au corps à corps, au sabre, avec des seigneurs de même rang.

– L’arc ( Yumi ) : Arme privilégiée des premiers Bushis ( Période Heian ), l’arc fut peu à peu délaissé et confié aux troupes d’Ashigarus, perdant pour beaucoup son prestige. Les archers étaient regroupés par groupe d’une cinquantaine de fantassins. Leur rôle était de protéger les arquebusiers pendant que ceux-ci rechargeaient leur arme.

– L’arquebuse ( Teppô ) : C’est l’arme par définition des Ashigarus. Introduites en 1543 par les Portugais, ces premières armes à feu vont se répandre rapidement dans les armées des Daimyos Japonais. Des concentrations de plusieurs centaines d’Ashigarus brisent ainsi les redoutables charges de cavalerie. La portée exceptionnelle de ces armes à feu est contrebalancée par un temps de rechargement assez long, ce qui explique le soutien de compagnies d’archers.

– Les lances ( Yari ) : Autre arme très importante pour les Ashigaru, leurs lances sont très différentes de celles des Bushis. Elles mesurent en effet près de 5 mètres de long, voir 6 mètres pour le clan Oda. Ces Nagai Yari, faites en bambou sont idéales comme armes défensives. Des rangs complets d’Ashigarus forment une barrière infranchissable de piques que redoutent cavaliers comme fantassins.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn