DEUXIÈME INVASION MONGOLE ( 23 Juin – 15 Août 1281 )

mongols_002Comme les Samouraïs le redoutaient, les Mongols reprirent la mer 7 ans après leur première attaque pour envahir à nouveau le Japon. Entre temps, le shogunat s’était préparé : construction d’un rempart le long des côtes Ouest de Kyushu, mise en chantier d’embarcations légères pour attaquer les jonques, larges dépôts d’armes.

Le 23 Juin 1281, une armada bien plus terrible que la première fois, forte de 50.000 mongols et 100.000 soldats chinois arriva en vue des côtes d’Hakozaki. De leur côté, les grands seigneurs Japonais avaient envoyé des armées entières de Bushis. Le premier choc fut violent. Les Japonais attaquèrent tout de suite les navires, en les incendiant et en coulant certains. Une partie de l’armée Mongole ne réussit pas à débarquer.

La bataille terrestre eut néanmoins lieu, et dura environ 50 jours. Sans réussir à prendre d’avantage décisif dans la bataille, les Mongols savaient que le temps jouait contre eux, les forces Japonaises étant constamment ravitaillées en guerriers et en nourriture. Et pour la deuxième fois, un typhon se leva et se déchaîna durant deux jours ( 15 et 16 Août 1281 ). Une fois de plus les Kamis ( Dieux ) du Japon avaient protégé le pays en envoyant ce vent divin ( Kamikaze ).

Kubilai Khan perdit cette fois presque toute son armée d’invasion. Il songea à attaquer une troisième fois, mais les seigneurs Mongols s’y opposèrent farouchement. Le japon était préservé de toute attaque extérieure pour les 7 siècles à venir.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn