LA BATAILLE D’OSAKA ( 04 Juin 1615 )

osaka_01Voici la bataille finale de l’unification du Japon, et ainsi l’avènement sans partage du pouvoir des Tokugawa. 15 ans après la bataille de Sekigahara, Ieyasu Tokugawa s’il a conquis tout le Japon, est toujours tenu par un serment d’allégeance au fils de son ancien maître, Toyotomi Hideyoshi. Ce jeune homme de 22 ans, même s’il a peu de puissance militaire, reste un obstacle moral pour la domination totale, dont rêve Tokugawa Ieyasu.

Le maître du Japon va s’en débarrasser, comme d’habitude, par la ruse. Il laisse passer plusieurs années durant lesquels les anciens fidèles d’Hideyoshi ( Asano Nagamasa, Katô Kiyomasa, Maeda Toshinaga ) disparaissent. En 1614, il décide d’agir. Devant la menace, le jeune Toyotomi Hideyori reçoit l’appui de milliers de ronins, dont les seigneurs avaient été battus par les Tokugawa. Presque 115.000 Bushis assurent ainsi la défense de la citadelle d’Osaka. La première campagne a lieu durant l’hiver 1614. Les troupes de Ieyasu ont du mal à pénétrer cette citadelle redoutable, mais la véritable intention de Tokugawa Ieyasu est surtout de signer rapidement un traité de paix, visant à neutraliser les défenses du château.

En Mai 1615, Ieyasu revient avec 200.000 hommes, et encercle la dernière enceinte remise en fonction hâtivement par les défenseurs. Après quelques batailles de position, une offensive majeure a lieu le 06 Juin. Les défenseurs tentent de sortir du château et de percer une brèche dans les troupes assiégeantes. Sanada Yukimura y parvient presque, mais il est tué dans la bataille. Dés lors les troupes de Ieyasu investissent la forteresse d’Osaka et assiègent le donjon. Le lendemain Toyotomi Hideyori se fait seppuku. Inoue Yasushi raconte parfaitement cette bataille à la fin de son livre « La Dame de Yodo ».

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn