LE SIEGE D’ODAWARA ( 5 Juillet 1590 )

gunkan_003Dernière étape de l’unification du Japon par Toyotomi Hideyoshi, ce siège est resté l’un des plus surprenants de l’histoire du Japon. La forteresse d’Odawara fut conquise en 1494, par Hôjô Nagauji et resta la propriété du clan après la mort de Uesugi Kenshin, maître de la région. Si la famille Hôjô s’était bien entendu avec Oda Nobunaga, ce ne fut pas la même chose avec son successeur Toyotomi Hideyoshi.

En 1589, Hideyoshi demanda au chef du clan, Hôjô Ujimasa, de se soumettre et de le reconnaître comme suzerain. Devant le refus qu’il lui fut opposé, Hideyoshi décida d’en finir avec le dernier clan qui lui résistait encore. Il réunit tous ses vassaux et encercla le grand château d’Odawara avec 200.000 hommes, par terre, comme par mer. Les 50.000 défenseurs de la garnison résistèrent longtemps, mais la patience de Hideyoshi fut exemplaire. Décidé à attendre aussi longtemps qu’il le faudrait, il fit venir les épouses de ses guerriers, mais également des jongleurs, des musiciens, des danseurs pour passer le temps.

Au bout de 3 mois de siège, un tunnel creusé par des mineurs fit s’écrouler une partie des remparts permettant aux troupes de Hideyoshi de s’engouffrer dans la brèche. Hideyoshi ordonna aux seigneurs Hôjô de se faire Seppuku et donna la forteresse à Tokugawa Ieyasu. Ainsi disparaissaient ses derniers opposants et se terminait l’unification du Japon menée en seulement 8 ans.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn