LE SIEGE DU ISHIYAMA HONGAJI ( 1576-1580 )

bushi_017Plus qu’une bataille, la campagne de 4 longues années menée par Oda Nobunaga contre les sectes religieuses Ikko-Ikki d’Osaka décrivent la formidable résistance qu’opposèrent les moines fanatiques à la volonté d’unification du pays. Dès 1576, le nouveau maître du Japon essaya de réduire la forteresse du Ishiyama Hongaji, temple fortifié installé sur plusieurs petites îles, dans la baie d’Osaka.

Après une première défaite, en Mai 1576, Nobunaga décida d’isoler la forteresse de ses alliés du sud d’Osaka, dans la province de Kii. Dans le même temps, il reprit la conquête des voies maritimes grâce à la victoire de Kizugawaguchi. Isolée par terre comme par mer, la citadelle du Hishiyama Hongaji ne pouvait plus compter que sur elle-même.

Shimotsuma Nakayuki, le prêtre-général défendant la citadelle, décida de tenir le plus longtemps possible. Jour après jour, les assauts et les contre-attaques se succédèrent, et ce durant des mois. Mais le niveau des provisions et des munitions faiblissant dangereusement, Shimotsuma accepta de se rendre, finalement, en Août 1580. Avec la chute du Iishiyama Hongaji, se terminait la longue résistance des sectes Ikko-Ikki.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn