FUSHIMI (château reconstruit) *

fushimijo_001Situé au sud de Kyôto, le nom de Fushimi est lié au nom et au règne de Toyotomi Hideyoshi. Après la destruction du somptueux château d’Azuchi d’Oda Nobunaga en 1582, Toyotomi Hideyoshi souhaitait, lui aussi, symboliser son pouvoir et sa richesse par une forteresse exceptionnelle. Après avoir délaissé le Juraku Tai, au centre de Kyôto, il choisit la colline des pêchers ( Momoyama ) pour y bâtir son nouveau château.

En 1593 la construction de la forteresse commence. Les plus grands artistes y participent, dont le fameux peintre Kanô qui réalise de nombreux paravents et Fusumas ( portes coulissantes ). Le nouveau maître du Japon fait même installer une pièce spéciale pour la cérémonie du thé ( Cha No Yu ) entièrement recouverte de feuilles d’or. Hideyoshi veut que sa résidence soit la plus luxueuse possible. Il y réside jusqu’à sa mort en 1598.

Tokugawa Ieyasu s’y installe à son tour au lendemain de sa victoire à Sekigahara, et ce jusqu’à la chute du château d’Osaka en 1615. Installé à Edo ( Tokyo ), le 3éme Shogun Tokugawa décide d’effacer ce qui reste du clan Toyotomi et fait raser le château en 1623, dispersant les plus belles pièces du mobilier dans les principaux temples de Kyôto. En 1964, la municipalité de Fushimi décide de reconstruire à l’identique l’ancienne forteresse de Hideyoshi, et d’y abriter un musée consacré au Taikô.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn