GIFU (château reconstruit) *

gifujo_001Située au nord de Nagoya, la ville de Gifu a toujours été une étape importante du Nakasendô ( une des deux routes reliant Kyoto à Tokyo). Son château, bâti sur une haute colline surplombant la ville, était donc une place militaire importante. Bâti en 1203, au sommet de l’Inaba Yama, la forteresse devint la résidence d’un des principaux vassaux de Kamakura. Le clan des Saito régna pendant plus de 200 ans sur la ville et son château.

En 1564, Oda Nobunaga prenait la forteresse et la donna à son fils Nobutada, lui même allant s’installer dans son nouveau château d’Azuchi. Mais en 1580, à la mort de Nobudata, son fils âgé de seulement 1 an fut pris en charge par Toyotomi Hideyoshi. C’est en souvenir de cette aide que le dernier descendant de Nobunaga s’opposa à Tokugawa Ieyasu à la mort de Hideyoshi. Mal lui en prit, il fut assiégé au chateau de Gifu par deux généraux du nouveau Shogun : Kuroda Nagamasa et Fukushima Masanori. Vaincu, Nobunaga Hidenobu fut exilé et son chateau démantelé en 1600.

Le château a été rasé, comme beaucoup d’autres, par l’aviation américaine en 1945, et reconstruit en 1956. Il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de 3 étages, mais bénéficiant d’une vue splendide sur la ville en contrebas et ses environs.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn