TOYOTOMI HIDEYOSHI ( 1536-1598 )

hideyoshi_002Homme au destin exceptionnel, Hideyoshi est probablement le guerrier le plus fascinant de l’histoire du Japon. De condition modeste, voire basse, selon les critères de l’époque, il va atteindre le pouvoir absolu sur l’ensemble du Japon qu’il va unifier, puis tenter de pacifier.

Né en 1536 à Owari, ce simple lieutenant de Nobunaga Oda, va vite se distinguer par son génie militaire. Il conquit le fief d’Ômi, puis de nombreux autres ( Himeyama, Takamatsu, Tottori ) en place de Nobunaga qui utilisait sa capacité stratégique à mener les batailles.

Après l’assassinat de son chef, Hideyoshi saisit l’opportunité de prendre le pouvoir absolu en se débarrassant des anciens lieutenants de Nobunaga. Seul Tokugawa Ieyasu accepte sa suprématie, les autres sont impitoyablement vaincus et leurs fiefs annexés. Les années de guerre vont durer jusqu’en 1585, où il reçoit de l’empereur le titre de Kampaku. A cette époque, seuls l’extrême Nord et l’extrême Sud du Japon lui résiste encore.

En 1587, le sud est vaincu. Il profite alors de son pouvoir exclusif pour expulser les Chrétiens, et prohiber les armes des paysans ( katana-gari ), renforçant ainsi la classe des Bushis. Sa dernière conquête se fit au dépends des Hôjô d’Odawara qui capitulèrent en 1590. Un an plus tard, le Nord était à son tour vaincu. En 1592, arrivé au faîte de sa gloire, il nomma son neveu Kampaku et prit le titre de Taiko.

Mais ses succès militaires l’entraînèrent trop loin. Il envoya deux fois de suite ses armées à la conquête de la Corée voisine. Battue deux fois, l’armée Japonaise dut se replier. Ce fut cette défaite amère, après tant de succès, qui vit sa mort en 1598. Son fils, Hideyori, ne pourra jamais prendre sa succession. Tokugawa Ieyasu attendait son heure depuis déjà trop longtemps …

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn