MIYAMOTO MUSASHI ( 1584-1645 )

musashi_002Probablement le Samouraï le plus connu du Japon. Sa carrière exceptionnelle de maître d’armes et la philosophie qu’il tenta d’inculquer à travers sa discipline ont frappé l’imagination des Japonais. Il fut également un peintre et un calligraphie de premier ordre.

Né en 1584 dans le Kansaï, il prit part à la bataille de Sekigahara en 1600, contre les troupes de Tokugawa Ieyasu. Battu, il devint un rônin ( Samouraï sans maître ), et erra durant plusieurs mois, sans but. Il en profita pour développer une technique originale de combat à deux sabres ( nitô-ryû ), et devint un maître d’armes réputé. Il provoqua avec succès plus de 60 duels, et devenant ainsi le meilleur sabreur du Japon.

En 1637, il rentra au service de ses anciens adversaires les Tokugawa et combattit pour eux les révoltés chrétiens de Shimabara. Il devint alors instructeur en 1640 de la puissante famille Hosokawa de Kumamoto. C’est trois ans plus tard qu’il écrivit son célèbre ouvrage de stratégie d’arts martiaux  » Gorin no Sho » ( Le livre des cinq cercles ). C’est ègalement à cette période qu’il exécuta ses plus belles peintures dans un style très épuré et incisifs. Il mourut en 1645.

La légende de Miyamoto Musashi est tellement ancrée dans l’histoire du Japon que plus de 7 films différents retracent sa vie, ainsi que des pièces de théâtre. « La Pierre et le Sabre » best seller international d’Eiji Yoshikawa, raconte la vie de ce guerrier hors du commun.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn