SAIGO TAKAMORI ( 1827-1877 )

saigo_001Homme de conviction doté d’une ténacité exemplaire, Saigo Takamori est souvent présenté comme le dernier des samouraïs. Il a connu la fin de cette caste de guerriers et s’est opposé jusqu’au bout à sa disparition définitive.

Né en 1827 à Satsuma, il y reçoit une éducation militaire sévère et part servir servir son seigneur en poste à Edo en 1854. Durant les 23 années de sa vie de Samouraïs, il va s’opposer au Shogunat Tokugawa en place, et servir l’Empereur. Obligé de se réfugier à Satsuma rapidement pour opposition forte au Shogun et à son ministre, Li Naosuke, il entre en rébellion contre le fils de son défunt seigneur et part exilé sur l’île de Tokunoshima en 1860.

Mais c’est 8 ans après, qu’il va connaître son heure de gloire. prenant à nouveau le parti de l’Empereur, il bat les troupes du Shogun à Toba et Fushimi, et devient alors général en chef de l’armée Impériale. Mais, il se heurte à la cour Impériale et repart pour Satsuma. C’est là qu’il engage son dernier combat en 1877 pour lutter contre le démantèlement de la classe des Samouraïs. Mais après plusieurs mois de combats, sa défaite le pousse au Seppuku. L’Empereur Meiji le réhabilite en 1891.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn