LES KABUTOS DE L’ÈRE MUROMACHI

kabuto_006Avec les premiers troubles de l’ère Muromachi ( Nanbokuchô : période des deux cours ), les pratiques de combat se modifient sensiblement. Aux combats de petits groupes d’archers succèdent les affrontements de plusieurs centaines de guerriers. Dés lors l’armure tout entière s’allège pour rendre le combattant plus agile. C’est également le cas du Kabuto qui change peu à peu de forme, puis de structure.

La modification la plus sensible consiste en la disparition des rivets ( Hoshi ) qui maintenaient entre eux les plaques du casque. Il sont remplacés par des arêtes ( Suji ) qui sont les bords de chaque plaques réunies. Le Kabuto y gagne en solidité et en légèreté. Sa construction en est également facilitée. Au niveau de la décoration, les immenses Kuwagata de l’époque Heian laissent la place au Mitsu Kuwagata , où une épée stylisée encadre deux petites cornes.

Enfin deux nouvelles pièces d’armure viennent compléter le Kabuto à l’ère Muromachi. Il s’agit du demi-masque ( Menpô ), couvrant le nez et les joues, et non plus le visage entier, permettant ainsi une bien meilleure vision pour le Bushi. Quant au Nowada, il servait de gorgerin protégeant le cou, contre les tentatives de décapitation.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn