FRANCHIR LES COURS D’EAU

ninja_011De nombreux cours d’eau faisaient obstacle aux Ninjas. Que ce soient les rivières à traverser discrètement, les douves des châteaux à franchir, les abords des plages à approcher, ou bien un endroit où se cacher, les Ninjas devaient faire preuve d’une réelle ingéniosité. Au fil des siècles, les différents clans ont ainsi développé des techniques pour se servir à leur profit de tout élément liquide rencontré.

La technique la plus simple pour franchir des cours d’eau peu profonds était le Taru Ikada constitué de deux récipients vides dans lesquels le Ninja glissait ses pieds, et se propulsait à l’aide d’une rame ( Shinobi Kai ). Le côté peu stable de ce système lui faisait privilégier le Mizugumo ( araignée d’eau ), constitué de 5 outres remplies d’air, sur lesquelles le Ninja s’asseyait et progressait rapidement à l’aide de sa rame.

Pour les traversées plus longues ( lac, bras de mer ) le Tsugibune était la solution idéale. Constitué de banales caisses de stockage étanches, ces dernières étaient assemblées pour former un bateau. En cas d’imprévu, le Ninja pouvait construire, lui-même un petit radeau ( Kama Ikada ) formé simplement de troncs de bambou. Enfin, une simple tige creuse de bambou permettait à un Ninja de respirer sous l’eau, soit pour nager, soit pour se cacher en cas de difficulté.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn