LES SHURIKENS

ninja_014Contrairement à une idée reçue, les Ninjas n’étaient pas les seuls à se servir de Shurikens, et tous les Shurikens n’étaient pas en forme d’étoiles. Ces armes de jet légères et mortelles faisaient partie de l’équipement du Samouraï depuis l’ère Kamakura. Elles avaient la forme d’un petite lame ( Bô Shuriken ) d’une vingtaine de centimètres, avec une partie non coupante servant de manche. Plus tard, les forgerons inclurent directement ces Shurikens dans le fourreau du Katana ( Sabre ) sous le nom de Kogatana.

Les Ninjas de l’ère Momoyama utiliseront à leur tour ces armes de jet en les améliorant très sensiblement. En multipliant le nombre de faces coupantes, ils en renforcèrent la puissance. C’est ainsi que les Shakens apparurent. Utilisées en rafale de plusieurs étoiles, elles permettaient de multiplier les chances de toucher l’adversaire. Les Shakens comportaient parfois un trou en leur centre, pour les attacher ( Semban Shaken ). Cette technique permettaient de pouvoir accélérer les lancements successifs.

Une autre arme redoutable était également connue sous le nom de Fukumibari. Il s’agissait de shurikens en forme d’aiguilles pointues, cachées dans la bouche, et crachées à la face de l’adversaire, en combat rapproché. Chaque clan Ninja possédait un modèle préféré de Shuriken et enseignait à ses membres sa propre technique de lancer.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn