L’EQUIPEMENT DES SOHEIS

sohei_002La tenue la plus connue des Soheis est celle qu’ils portaient pour la vie de tous les jours. Les moines utilisaient une simple armure limitée à la poitrine sous leur habit de dessus. Cette protection était un O-Yoroi et plus tard un Dô-Maru. Un linge blanc entourant le crâne rasé du combattant complétait la tenue. Mais en cas de combat, l’équipement s’alourdissait rapidement. Des protections pour les bras ( Kote ) et les tibias ( Suneate ) venaient compléter la cuirasse, ainsi que lajupe de protection du ventre ( Kusazuri ). Mais dans certains combats contre des Bushis, les Soheis n’hésitaient pas à recourir à l’intégralité de l’armure, y compris le casque ( Kabuto ), de sorte qu’il était impossible de distinguer ces moines de n’importe quel guerrier sur le champ de bataille.

L’arme caractéristique des Soheis a toujours été la Naginata. Parfaite pour attaquer et désarmer les Bushis à cheval, elle était redoutable, si utilisée en groupe, créant de fait un « mur » d’acier infranchissable. Les moines utilisaient également le sabre ( Tachi ) et le Wakizashi des Bushis. Par contre l’arc et le cheval étaient peu pratiqués.

Mais les moines guerriers ne se limitaient pas aux armes en acier. Ils utilisaient également l’arme psychologique. Durant les combats ou leurs démonstrations de force, ils promenaient des palanquins sacrés ( O Mikoshi ) contenant un objet sacré. Beaucoup de Bushis évitaient d’attaquer ainsi les moines, de peur de s’attirer la colère de ces Kamis ( Dieux Shintô )

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn