SAMURAI WOMEN de Stephen Turnbull – 2010 (Osprey)

ls_024Sujet rarement abordé, les épouses ou les filles de Samouraïs ont pourtant joué un rôle considérable dans la vie du Japon médiéval. Dés l’époque Kamakura, la présence des femmes au Bakufu a été déterminante : régente, conseillère, guerrières. Tomoe Gozen reste la plus connue des femmes Samouraï, mais quelques unités féminines, durant la période Sengoku, ont également eu leur part du combat. Il existait également des combattantes dans les clans Ninjas ( Kunoichis ) ou les sectes religieuses ( Ikko Ikki ).

Mais c’est surtout aux côtés de leurs époux que les femmes donnèrent les plus belles preuves de leur courage. Souvent prises au milieu des combats, notamment lors de l’attaque des châteaux, les épouses n’hésitaient pas à prendre part aux derniers combats, lors de l’invasion de la dernière enceinte ou du donjon (Tenshû). Au moment final, pour évitées d’être prises vivantes, les femmes Samouraï commettaient également le Seppuku.

Ce livre de Stephen Turnbull révèle de nombreuses anecdotes inconnues, souvent passées inaperçues derrière les faits historiques. De nombreuses illustrations montrent de façon spectaculaire les actes héroïques des femmes Samouraïs et rendent enfin hommage à un aspect inconnu de l’histoire du Japon médiéval. Comme d’habitude Stephen Turnbull signe un ouvrage de référence.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn