L’ÂME DU KYUDÔ de Hiroshi Hirata, Editions Delcourt (1974)

Hiroshi Hirata est l’un des dessinateurs de Mangas les plus célèbres du Japon concernant les histoires de Samouraïs. Il est notamment connu en France pour la série « Satsuma » ou la « Force des Humbles ». Sa connaissance du monde des Samouraïs lui permet de bâtir des intrigues où les notions d’éthique sont toujours au premier plan. L’Âme du Kyudô n »échappe pas à cette règle.

Le Sanjusangendô est un temple de Kyôto célèbre sous ses 1000 statues de divinités bouddhiques et la longueur de sa galerie extérieure (120 mètres). C’est là que les meilleurs archers Japonais se lancent, chaque année, un défi appelé Toshiya, consistant à faire passer sa flèche sous les 33 piliers de la façade et à la faire ressortir à l’autre bout de la galerie. Pour y arriver seul un entraînement spartiate peut permettre aux guerriers de tenter leur chance. Mais ce qui fera la différence pour un jeune Samouraï inconnu, c’est la force mentale que lui procure son besoin de vengeance.

L’auteur intègre dans son livre tous les éléments du récit traditionnel Japonais : la recherche de la perfection et le dépassement de soi qui sont les valeurs traditionnelle des Bushis, mais il n’hésite pas à introduire également les aspects plus noirs de l’âme humaine comme le complot, la traîtrise ou la perfidie. Ce long manga (450 pages) est un vrai roman épique sur le thème de la volonté et de l’abnégation.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn