FEMMES ET SAMOURAI de Hideko Fukumoto et Catherine Pigeaire, Des Femmes ( 1986 ) **

lr_010Les femmes sont peu citées dans l’histoire des Bushis, et pourtant elles jouent un rôle souvent primordial dans leurs destinées. C’est ce que veut démontrer ce livre, consacré aux femmes Japonaises qui ont vécu, de l’ère de Heian jusqu’à celle d’Edo, dans l’ombre des guerriers du Japon.

A travers le portrait de 27 femmes célèbres, chacune pour un rôle différent ( épouses, nourrices, maîtresses, otages… ) les deux auteurs montrent la place déterminante qu’elles ont pris, soit dans les décisions , soit dans l’action des Bushis. La dimension humaine qu’avaient même certaines d’entre elles, comme Kasuga no Tsubone, pouvant occulter les qualités de bravoure de leur époux.

Ce livre a le grand mérite de réparer une révision de l’histoire Japonaise. Souvent présentées comme des personnes d’influence néfaste et responsables de drames causés par leur ambitions démesurées, les femmes Japonaises ont, au contraire, souvent marqué leur époque par une fidélité et un engagement pour leur clan très souvent admirables.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn