LA PIERRE ET LE SABRE de Yoshikawa Eiji, J’ai lu (1960) **

lr_003Véritable best-seller de la littérature japonaise de l’après-guerre, ce livre a été tiré à plus de 120 millions d’exemplaires, et traduit dans pratiquement toutes les langues. Il a fait l’objet de 7 films différents et d’un nombre incalculable de séries télévisées.

Ce roman fleuve de 1500 pages ( y compris le tome 2 : La Parfaite Lumière ) raconte la vie de Miyamoto Musashi. Le plus connu des guerriers japonais, qui enseigna la stratégie, vécut de duels successifs afin de parfaire sa technique des deux sabres.

Au delà de l’aspect romancé, Yoshikawa Eiji, en respectant l’histoire, essaie également de décrire une société japonaise à la fin des grands combats des Bushis et à l’aube de l’ère Edo.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn