LE DIT DE HÔGEN ET LE DIT DE HEIJI de René Sieffert, POF ( 1978 ) ***

lr_011Si la Chronique des Heike décrit l’ascension puis la chute de Taïra no Kiyomori et enfin la prise du pouvoir par les Minamoto, ces deux récits se situent juste avant cette période en 1156 et en 1159. A la fin de l’ère Heian, quand la noblesse commence à perdre tout pouvoir, deux guerres successives vont amener pour la première fois un clan guerrier au pouvoir : les Taïra. Ce sont ces deux périodes charnières qui sont décrites ici.

Loin du style romanesque d’Eiji Yoshikawa, il s’agit ici plutôt des textes anciens (Monogatari ) que René Sieffert a retranscrit en français, en cherchant à garder à la fois l’âme du texte original et un récit passionnant pour le lecteur.

A la fois plus réaliste et plus épique que la Chronique des Heike, cet ouvrage permet de boucler ainsi une trilogie sur l’époque charnière pour les Bushis durant 30 années de luttes et de combat.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn