PLUS FORTE QUE LE SABRE de Hiroshi Hirata, Éditions Delcourt (1993)

Spécialiste des mangas de Samouraïs, Hiroshita Hirata propose pour une fois un manga, non pas centré centré sur l’univers des hommes, mais celui des femmes. Dans cette série de 3 volumes publiés en 2011 en France, le célèbre mangaka (auteur de mangas) décrit la vie de Hisa, jeune Japonaise et épouse d’un vassal du puissant clan Hôjô durant la période Sengoku Jidai.

Aussi forte physiquement que moralement, cette jeune femme va jouer un rôle prédominant pour son mari en l’obligeant à modérer son comportement de Bushi, à respecter les autres et à éprouver de la compassion pour les plus faibles ou les plus malheureux. Partagé entre ses devoirs de guerrier, et le respect de son épouse, le jeune homme va peu à peu se révéler digne des principes du Bushidô.

Si les dessins de Hiroshi Hirata restent toujours aussi précis et parfois violents, le scénario change totalement l’approche traditionnelle que ce dessinateur et scénariste proposait dans ses mangas précédents. On sent beaucoup plus d’humanité et de compassion. Le personnage de Hisa qu’il a créé sucite souvent l’admiration par les principes moraux qu’elle suit. En s’intéressant à la vie des femmes durant cette période troublée, Hirata rappelle également le statut particulièrement difficile de celles-ci. La personnalité de Hisa n’en est que plus admirable.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn