SATSUMA de Hiroshi Hirata, Éditions Delcourt (1980 )

Ce manga Japonais se situe dans la lignée des bandes dessinées historiques. Son originalité vient du fait qu’il cherche à illustrer une période parfois mal connue du grand public, celle de la déchéance progressive de la caste des Samourais un siècle avant la fin du Shogunat Tokugawa (ère Horeki)

En 1753, dans la province de Satsuma ( île de Kyushu ), la famine et la baisse des recettes des grands seigneurs conduit de nombreux Samourais de bas rang à accepter de travailler pour se nourrir. Méprisé pour cela par les Bushis de plus haute lignée, ils ne peuvent choisir qu’entre la révolte contre les autorités ou l’asservissement par celles-ci.

L’intérêt historique de ce manga est évident. Loin de sublimer l’image des Samourais, elle en révèle un aspect sombre et parfois dérangeant. L’attitude injuste des Bushis envers les guerriers de classe inférieure ou leur mépris de la vie d’autrui est bien loin du Bushidô pourtant proclamé et encensé à cette époque. Néanmoins, il reste une réserve importante concernant ce manga : l’illustration de certaines scènes violentes et cruelles le réserve exclusivement à des adultes, plusieurs illustrations étant à la limite du supportable !

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn