VAGABOND de Inoue Takehiko, Tonkam (1999)

Traduit du Japonais, ce manga est la version « Bande Dessinée » du célèbre roman de Yoshikawa Eiji « La Pierre et le Sabre »et du deuxième volume « La Parfaite Lumière ». Cette histoire retrace la vie du plus célèbre des Samourais « Miyamoto Musashi » qui fut invaincu tout au long de ses soixante combats, y compris celui avec Sasaki Kojirô, dont la rencontre est le point final du roman.

Dans la plus pure tradition du manga Japonais, Vagabond propose des dessins en noir et blanc, se succédant comme les différentes scènes d’un film. Les personnages vus en contre-plongée, le découpage inhabituel des images et les gros plans sont très proche du cinéma d’action.

Dix volumes sont déjà parus dans cette série et on peut imaginer qu’un nombre équivalent sera nécessaire pour illustrer l’ensemble du roman de Yoshikawa Eiji. On peut, néanmoins, adresser un reproche au très beau travail de Inoue Takehiko, celui d’avoir privilégié le côté spectaculaire des combats aux dépends de la dimension psychologique du héros. La grande valeur de Miyamoto Musashi a toujours été sa force morale, et le manga n’y rend pas toujours hommage.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn