oda_004Le jeune Nobunaga a une jeunesse agitée. Loin de l’éducation traditionnelle des samourais, il préfère l’action et les chevauchées en compagnie de jeunes guerriers turbulents. Habillé comme un aventurier, il desespère son père qui ne tarde pas à l’éloigner de lui. Le jeune garçon s’en souviendra et se vengera le jour des funérailles de ce père détesté. Le reste de la famille n’est pas plus favorable, et beaucoup lui contestent le droit de prendre la tête du clan malgré son droit d’ainesse.

Il faudra le suicide (Kanshi) de son percepteur, Hirate Masahide, pour lui faire prendre conscience de ses responsabilités de chef de clan. Mais il est déjà  bien tard. Son oncle Nobutomo essaie de lui ravir la direction du clan, et Nobunaga doit l’attaquer et s’emparer de son château de Kiyosu. Puis c’est son frère cadet, Nobuyuki, qui par deux fois tentera de le renverser avec plusieurs guerriers du clan dont le fameux Shibata Katsuie. Oda pardonne une première fois, mais à  la deuxième tentative, il fait assassiner son frére, après l’avoir attiré dans son chateau en pretextant une maldie grave.

Ce n’est qu’en 1559, soit 8 ans après la mort de son père qu’Oda est définitivement reconnu comme l’héritier du clan Oda. Mais la situation de sa petite province d’Owari reste bien fragile entourée de seigneurs de la guerre ambitieux et toujours prêts à  agrandir leurs domaines. Même son mariage avec la fille du Daimyo du clan Saitô de la province Mino ne lui sera que peu utile, le père de celle-ci ayant été renversé par son propre fils.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn