1568

oda_005Après la conquête de la Province de Mino, Oda Nobunaga souhaite conquérir Kyôto, la capitale impériale. Une occasion se présente à lui quand Ashikaga Yoshiaki lui demande de l’aider à reprendre la succession de son frère aîné, l’ancien Shogun. Oda accepte et prépare ses troupes pour marcher sur la capitale. A cette occasion, il se choisit comme devise, « Tenka Fubu », inspirée de l’histoire militaire chinoise, signifiant  » Gouverne tout ce qui est sous le ciel par l’épée ». Le reste de sa vie sera conduite par cette maxime.

Trois clans Japonais, alertés par les projets de Nobunaga se dressent sur sa route. Les Kitabatake sont rapidement mis hors de combat par une expédition menée par Toyotomi Hideyoshi dans la province d’Ise qui tombe ainsi sous la coupe du clan Oda. Les Rokkaku, directement situés sur la route de Kyôto, opposent une résistance plus difficile, mais leurs 18 forteresses tombent en quelques semaines. Enfin, le clan Miyoshi qui tenait la capitale sous sa férule depuis des années, préfère s’enfuir à l’arrivée des troupes d’Oda.

Disciplinées et respectueuses des habitants, les armées de Nobunaga obtiennent rapidement le soutien de la population de la capitale, à moitié détruite par des décades de combats destructeurs. Fort de ce soutien, Oda Nobunaga est reçu par l’empereur qui lui propose le titre officiel de Kanrei (député du Shogun), mais il refuse, souhaitant conserver son indépendance. Yoshiaki est nommé, quant à lui, Shogun. Il sera le quinzième et dernier de la lignée des Ashikaga. Avec sa destitution en 1573, c’est la période Muromachi qui s’achèvera.

Envie de partager votre lecture ?
FacebookTwitterWhatsAppGoogle+LinkedIn